Cosmétiques vegan, naturels, bio - ça veut dire quoi ?

samedi, 10. septembre 2016

Cosmétiques vegan, naturels, bio - ça veut dire quoi ?

La jungle des termes utilisés en cosmétique naturelle

La demande en cosmétiques naturels est grande aujourd'hui, et ne cesse de croître. De moins en moins de clients sont prêts à s'exposer aux risques potentiels et effets néfastes des ingrédients de synthèse opaques, utilisés en majorité dans les cosmétiques conventionnels. Même lorsqu'on s'intéresse aux cosmétiques naturels, on peut vite être surpris et découragé face au nombre de termes et catégories qui semblent les caractériser. En voici un petit aperçu :

Cosmétiques conventionnels : ici, vous pouvez placer tous les cosmétiques qui sont autorisés par la loi, depuis ceux qui agissent au niveau hormonal à ceux dont les substances sont potentiellement cancérigènes, en passant par ceux aux ingrédients irritants.

Cosmétiques « sans ... » : ce n'est pas parce que le produit ne contient pas un ingrédient "alarmant" en question, que l'ensemble de sa formule ou l'ingrédient utilisé en remplacement, n'ont pas d'effets nocifs ! Cf les cosmétiques conventionnels.

Cosmétiques vegan : ils ne sont pas automatiquement d'origine naturelle ! Les cosmétiques vegan peuvent contenir de nombreux ingrédients synthétiques, les mêmes souvent présents dans les cosmétiques conventionnels. Ils promettent simplement ne contenir aucun ingrédient d'origine animale.

Cosmétiques végétaux : ils contiennent une certaine proportion d'ingrédients d'origine végétale, tels que des extraits, des huiles ou encore des substances hautement transformées issues de matières premières végétales. Cette appellation vise à conférer un aspect "vert" au cosmétique, mais cela ne représene malheureusement qu'une petite partie du produit. Le reste des ingrédients est souvent semblable à ceux des cosmétiques conventionnels. On parle alors de greenwashing.

Cosmétiques naturels : l'appellation "cosmétique naturel" peut être trompeuse ! De même que pour les cosmétiques végétaux, cela ne définit pas forcément l'intégralité du produit. En effet, les fabricants de cosmétiques naturels s'engagent à respecter une certaine quantité de matières premières d'origine naturelle. Cela inclut cependant les dérivés chimiques d'ingrédients naturels. Les produits d'origine animale peuvent naturellement être utilisés : la cire d'abeille et la lanoline sont même souvent utilisées dans les cosmétiques naturels. Les matières premières peuvent provenir de l'agriculture conventionnelle, il est donc toujours possible qu'elles gardent des traces de résidus nocifs de la production. Dans son contrôle des cosmétiques naturels, GLOBAL 2000 a d'ailleurs étudié de plus près une soixantaine de marques de cosmétiques naturels selon leur étiquetage, afin de soulever d'éventuels mensonges ou non-dits.

Cosmétiques biologiques : une bonne tendance, celle des cosmétiques utilisant des matières premières issues de l'agriculture biologique. Toutefois, la part d'ingrédients biologiques contenus dans le cosmétique dépend entièrement de l'organisme de certification qui contrôle les produits : Ecocert demande par exemple 95% d'ingrédients d'origine naturelle et 10% issus de l'agriculture biologique contrôlée. D'autres labels comme Austria Bio Garantie exigent une proportion d'ingrédients biologiques bien plus élevés, à 95% ! Mais méfiez-vous les cosmétiques bio ne veulent pas dire vegan !

PURE SKIN FOOD : PURE SKIN FOOD n'utilise QUE des matières premières végétales, toutes issues à 100% de l'agriculture biologique contrôlée, et toutes certifiées vegan et non expérimentées sur les animaux.